Le récit de ce dimanche est en continuité avec celui de dimanche dernier: c’est la dernière soirée que Jésus passe avec ses amis, il leur livre son héritage spirituel.

Jésus va quitter ce monde, mais il assure à ceux qui l’aiment et gardent sa Parole qu’il ne les laissera pas seuls. Il leur sera présent d’une façon beaucoup plus intime : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure. » (Jn 14, 23)

Jésus et son Père ne font qu’un, car Jésus est Parole du Père. Jésus fait connaître à ses disciples la grande intimité qui existe entre son Père et lui (nous viendrons et nous ferons notre demeure). Désormais, les disciples de Jésus ne seront plus jamais seuls; la présence de Jésus sera une présence intérieure, intime, personnelle et éternelle. Jésus leur donne sa paix : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. » ((Jn 14, 27)

La paix! une expression que nous utilisons souvent et qui peut avoir plusieurs sens. La paix peut signifier : la sécurité financière, la tranquillité, le respect des lois, la fin de la guerre, l’absence d’inquiétudes, de querelle, de conflit… Cependant, ces formes de paix que donne le monde peuvent être éphémères, superficielles, fragiles, car des évènements ou des personnes peuvent les faire basculer.

La paix que donne Jésus n’a rien à voir avec les paix de notre monde. La paix de Jésus c’est une paix en plénitude, c’est le don de sa présence en moi. Avoir la paix de Jésus c’est avoir la certitude que Jésus m’aime, qu’il est toujours avec moi quoiqu’il m’arrive. C’est une paix qui demeure même si je vis des moments difficiles. C’est une paix que personne ne peut m’enlever, une paix profonde, définitive et éternelle.

Selon le pape François :
« La paix de Jésus est une personne, c’est l’Esprit Saint ! C’est une paix définitive ! Personne ne peut retirer l’Esprit Saint de notre cœur »                                        (Extrait de Radio Vatican « Sel et Lumière 20 mai 2014 ).

C’est cette paix du Christ que nous sommes invités à nous souhaiter mutuellement à la messe au moment de l’échange de la paix. Cette paix du Christ est porteuse d’espérance et elle est source de notre fraternité.

Seigneur Jésus, tu ne nous laisses pas seuls.
Tu nous as promis que ton Père et toi ferez votre demeure chez celui qui t’aime et garde ta Parole.
Tu nous donnes ta paix, une paix qui demeure.
Quels dons précieux!
Donne-nous de les accueillir avec un cœur ouvert et reconnaissant.

 

Micheline Vaillancourt Gagnon – 6e dimanche de Pâques – Évangile (Jn 14, 23-29).   22 mai 2022

close