Être sur la même longueur d’onde, c’est penser de la même manière, se comprendre, parler le même langage, avoir la même opinion.

Nous constatons à différentes reprises que les apôtres ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde que Jésus.

– Pour les apôtres, être le plus grand a de l’importance : « En chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. » (Mc 9, 34)

Jésus leur répond : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le  serviteur de tous. » (Mc 9,35).

Avant la Cène Jésus leur en donne l’exemple en leur lavant les pieds: « Il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge dont il  était ceint. » (Jn 13, 5)

– Pierre s’insurge contre Jésus qui leur annonce sa passion et sa mort, Jésus leur dit : « Celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile la sauvera. « (Mc 8, 35)

– Dans l’évangile de ce dimanche, Jacques et Jean demandent à Jésus :

 « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. » (Mc 10, 37)

Jésus les ramène à l’humilité, au don de soi, au service :

 « Les grands font sentir leur pouvoir.  Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi.
Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur. Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme n’est
pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude.» (Mc 10, 43-45)

Peu à peu, Jésus révèle à ses apôtres que la gloire du Messie ne correspond pas aux gloires de ce monde.

Et nous? Bien sûr que nous désirons être sur la même longueur d’onde que Jésus, mais nous ne réalisons pas toujours ce que ce choix implique. Si nous voulons vraiment être sur la même longueur d’onde que Jésus, il nous faut comme l’ont fait les apôtres, découvrir la voie de  l’humilité, du service, du don de soi. Être vraiment au service… c’est exigeant et parfois, nos ondes sont brouillées par des interférences humaines. Nos motivations ont besoin d’épuration.

Comme les apôtres, nous sommes attirés par les gloires humaines; nous aimons bien être reconnus, avoir la première place, posséder le pouvoir, etc.

Nous avons rencontré Jésus, nous avons choisi de le suivre, mais nous avons besoin de fixer notre regard sur Lui, d’être à son écoute afin de nous ajuster au diapason de son amour!

Peu à peu, laissons-nous transformer par Lui. Il est là, pour nous apprendre, il nous donne rendez-vous dans sa Parole, dans l’eucharistie, dans la prière, dans nos frères et nos sœurs.

Micheline Vaillancourt Gagnon    Évangile (Mc10, 35-45)   17 octobre  2021