Un roi qui ne porte pas une couronne d’or ornée de joyaux, mais une couronne d’épines,
un roi qui n’est pas élevé sur un trône, mais sur une croix,
un roi qui ne désire pas être servi, mais qui est venu pour servir,
un roi dont la  seule puissance est la puissance de l’Amour.

Qui est donc ce Roi ?

Ce n’est certainement pas un roi comme on le conçoit habituellement avec son château, ses gardes, ses serviteurs, sa cour, etc

Pilate questionne Jésus. :

« Es-tu le roi des Juifs ? » (Jn 18, 33)

Jésus lui démontre par sa réponse qu’il n’est pas roi au sens où Pilate l’entend:

« Si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. » (Jn 18, 36)

Pilate pose la question à Jésus une deuxième fois : « Alors, tu es roi ?   Jésus lui répond : « C’est toi-même qui dis que je suis roi.
Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité.
Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. » (Jn 18, 37)

Même si Jésus ne confirme pas sa royauté, Pilate demande que l’on pose sur sa croix un écriteau sur lequel est inscrit : « Jésus de Nazareth, roi des Juifs » !

Nous comprenons que Pilate se questionne, car Jésus n’est vraiment pas un roi comme les autres, car son royaume n’est pas de ce monde, cependant, son royaume est au cœur de ce monde: « Le Règne de Dieu est parmi vous » (Luc 17, 21)

Jésus n’est pas venu pour recevoir les honneurs accordés à la royauté, il est venu pour servir et non pour être servi. Dans son royaume, les pauvres et les petits ont une place de choix.

Le règne de Jésus n’est pas un règne de pouvoir et de puissance à la manière du monde.

Comme il est mentionné dans la préface eucharistique de ce dimanche,

« C’est un « royaume de vie et de vérité, de justice, d’amour et de paix. »

Dans le Notre Père, nous disons : « Que ton règne vienne », nous prions pour l’avènement du règne de Dieu. Nous désirons que son règne advienne dans notre monde.

Permettons à Jésus de régner dans notre cœur et avec Lui, nous nous ouvrirons aux valeurs de son Royaume.

Chacun et chacune de nous sommes appelés à nous engager pour faire advenir autour de nous, dans notre famille, notre milieu de travail, notre communauté, le règne de Jésus Roi de l’univers.

Soyons fidèle à Jésus, Christ et Seigneur, Roi de l’univers.

Au cœur de notre monde, soyons des ambassadeurs de ce Royaume que Jésus est venu inaugurer, un Royaume de vie, de vérité, de justice, d’amour, de pardon et de paix.

Micheline Vaillancourt Gagnon  Évangile (Jn 18, 33b-37)        21 novembre  2021