Souvent mis au banc des accusés à cause de l’héritage du système patriarcal que des hommes ont installé, que d’autres hommes et femmes ont perpétué. Qui sont ces hommes ? Qui sont ces pères ?

En cette journée de la fête des Pères, soulignons l’apport important de ces hommes dans nos vies : pères, grands-pères, maris, conjoints, fils, petits-fils, frères, cousins, neveux, beaux-frères, beaux-fils, amis, professeurs, collègues de travail.

En cette journée spéciale soulignons la contribution de tous ces hommes : père biologique, père d’adoption, père spirituel, père sédentaire, père nomade, qui ont marqué nos vies le temps de leur passage.

Certaines personnes ont l’impression de s’être faites par elles-mêmes. Ne sommes-nous pas le résultat, la somme, de toutes les personnes que nous avons côtoyées et que nous côtoyons? Cela passe sans aucun doute par l’influence de nos toutes premières relations, notre mère, mais aussi notre père.

Bien qu’autrefois, considérés comme des pourvoyeurs, les pères ont maintenant une place privilégiée dans nos sociétés et un rôle important à jouer dans tous les volets de nos vies.

Vous connaissez très certainement la notion du Code civil : agir en bon père de famille (expression sexiste dans son appellation, relent du système patriarcal). Je vous avoue par contre que la définition est à mon sens encore d’actualité.

Agir en bon père de famille implique des valeurs telles que la prudence, la responsabilité, le souci des autres. Dans le Code civil, cette expression fait référence aussi à «…la prudence et à la diligence, être attentif et soucieux des biens et/ou des intérêts qui lui sont confiés (comme père) comme s’il s’agissait des siens propres ». Agir en bon père c’est de prendre soin.

Merci à vous chers pères, de tous horizons, qui avez agis au meilleur de vos connaissances pour que nous puissions à notre tour développer le meilleur de nous-mêmes.

Bonne fête des Pères !

Isabelle Béchard