Lorsque j’étais petite fille le matin de mon anniversaire, comme il le faisait pour chacun de ses enfants, mon père m’attendait au pied de l’escalier. Dès que j’apparaissais, feignant la surprise, il s’exclamait de son fort accent madelinot: « Ah! Mais t’as bien grandi depuis hier! ». C’était sa façon à lui, de nous souhaiter bonne fête et de nous dire à mots couverts combien il nous aimait.

Aujourd’hui, maintenant que mes anniversaires se  comptent par dizaines sur le chapelet du temps et s’égrènent trop vite à mon goût, ce merveilleux souvenir remonte en moi avec un brin de nostalgie et de tristesse. Sont-elles disparues à jamais ces années bienheureuses? C’est là que ma foi vient mon secours, car je crois que tous les beaux moments de ma vie présente s’actualiseront dans mon autre Vie au Jour de la résurrection. Mais cette autre Vie qui n’est autre que la Vie de Dieu en moi comment se porte-t-elle au juste? À l’instar de mon papa de la terre, mon Papa du Ciel, Lui qui m’a choisie et aimée le premier,  pourrait-Il me dire: « Ah! Mais tu as bien grandi depuis ton Baptême? »  Suis-je devenue une adulte dans ma foi? Ai-je acquis de la maturité? Me suis-je occupée de ma formation spirituelle autant que de ma formation intellectuelle et professionnelle? Quels moyens ai-je pris pour que cette Vie divine que par Jésus, Dieu m’a donnée gratuitement, puisse s’épanouir?

À mon Baptême et à ma Confirmation, l’Esprit Saint m’a gavée de cadeaux. Les ai-je déballés ou dorment-ils encore enfouis sous une couche de poussière au fond de mon coeur? Grandir dans la foi est une décision personnelle et seul L’Esprit Saint peut m’en donner le goût et la force si je le Lui demande. Je peux le faire par la prière, la lecture de la Parole, la participation à l’Eucharistie, au sacrement du Pardon,  à des petits groupes de partage évangélique etc.

La Parole de Dieu qui est vivante et agissante a le pouvoir de transformer qui s’en laisse imprégner. Ce n’est pas une parole  ordinaire, Elle fait ce qu’Elle dit. Elle est vie et vérité, aussi actuelle en 2021 qu’Elle l’était au temps de Jésus, avant et après Lui. C’est le guide le plus sûr pour notre vie spirituelle. Plutôt que de nous laisser influencer par le monde, la mode(tout le monde le fait),  les slogans publicitaires,( genre, tu le mérites bien),  la Tradition (ça s’est toujours fait comme ça), nous serions mieux avisés de nous fier à la Parole de Dieu. Mais pour cela il faut la fréquenter tous les jours et s’en remettre à l’Esprit Saint.

Les difficultés de la vie, les épreuves sont aussi des occasions de se former et de laisser la Vie de Dieu grandir en nous. Elles nous renvoient à l’essentiel en nous plaçant face à notre fragilité, notre impuissance, notre faiblesse. Ainsi nous invitent-elles à nous tourner vers plus grand que nous, vers Dieu. Même les tentations nous aident à grandir car chaque fois que nous choisissons de faire le bien plutôt que le mal nous acquerrons de la maturité et nous nous formons spirituellement. C’est le troisième essentiel de la vie chrétienne: Formation, maturité.

Dans ce processus de croissance, n’oublions pas qu’il faut du temps, la graine de moutarde jetée en terre, ne devient pas la plus grande de toutes les plantes potagères en une nuit.( Mc 4,31-32 ) Notre être corporel dans toutes ses dimensions a pris des années avant de devenir adulte. C’est avec l’expérience que nous mûrissons, il en est de même pour notre être spirituel. Réglons nos montres à l’heure de l’Esprit Saint, Il est toujours à l’oeuvre en nous et son temps n’est pas toujours le nôtre, mais Il ne nous laissera jamais tomber.

Graziella Lapierre-Turbide