Au cœur d’une nuit de novembre, la lumière rouge illumine cathédrales, églises, ambassades et autres édifices publics.  Elle sert à souligner le Mercredi Rouge, cette année le 17 novembre.  Depuis maintenant sic ans, le bureau canadien de l’Aide  à l’Église en Détresse (AED) invite l’Église canadienne à rappeler à sa mémoire – et à celle de tout le monde – une dure réalité que l’on ne trouve pas seulement dans les livres d’histoire : la persécution de chrétiens et de chrétiennes.  On estime qu’ils sont plus de 327 millions dans le monde à vivre dans un pays ou l’oppression où la discrimination sont systématiques, organisées et récurrentes.

Paru en avril dernier, le Rapport sur la liberté religieuse dans le monde 2021 indique que la chine et l’Inde sont parmi les nations les plus fautives en ce sens.  Dans ces deux pays, c’est l’État qui limite la liberté religieuse.  Par ailleurs, un fait qui nous inquiète grandement est la montée du terrorisme islamiste en Afrique.  Celui-ci touche des pays comme le Burkina Faso et le Mozambique qui, il n’y a pas si longtemps, se montraient exemplaires quant à la coexistence pacifique des diverses communautés de foi.

Le 17 novembre prochain, soyons solidaires et soulignons le Mercredi Rouge dans notre paroisse, notre communauté religieuse, notre milieu de travail ou notre famille.  Portons du rouge, illuminons en rouge notre église, notre résidence, notre école, etc.  Et, plus important encore, prions pour nos sœurs et frères persécutés.  Pour s’inscrire : mercredirouge2021.envenbrite.ca

Mario Bard, AED Canada

Prions en Église, novembre 2021