Deux musiciens s’obstinaient à savoir lequel des deux écrivait la plus belle musique.
Le premier dit :

  • C’est moi, c’est sûr : mes mélodies font pleurer tout le monde !

Le deuxième :

  • Non, c’est moi ! Mes solos font danser tout le monde !
  • Je te gage que tu n’es même pas capable de faire frissonner une vache !
  • Ah oui ? Et toi tu penses que tu serais capable de la faire danser ?

La chicane était vive…

Au même moment, un fermier passe à côté d’eux autres avec sa vache.

Les deux musiciens se regardent pis et se disent : voilà le moyen de déterminer qui est le meilleur.

  • Pardon monsieur le fermier ! Est-ce qu’on peut jouer de la musique pour votre vache ?

– Bah ! Si ça vous fait plaisir, ça ne peut pas y faire de tort…

Le premier musicien sort son violon et commence à jouer la plus belle musique qu’une vache n’ait jamais entendue de sa vie ! Mais au bout de quelques minutes, il cesse de jouer : la vache n’a même pas bougé la queue !

Un peu frustré, il passe le violon à son collègue.

  • Tien ! Si tu penses être le meilleur, prouve-le !

Le deuxième musicien prend le violon et  commence à jouer un « set carré » qui aurait fait danser un mort !

Mais la vache n’a même pas bougé d’une patte !

Un peu frustré lui aussi, il dit au fermier :

  • Ce n’est pas de ma faute, c’est votre vache qui a un problème : elle n’a pas l’oreille musicale,

Le fermier part à rire lui dit :

  • C’est toi le problème : tu es entrain de casser les oreilles à ma vache. Passe-moi ton violon, je vais te le prouver.

Le musicien lui passe son violon.

Le fermier commence à jouer, mais des sons plutôt bizarres sortent de l’instrument. Aussitôt, la vache dresse les oreilles, se balance la queue d’un bord et d’autres et s’approche du fermier pour l’écouter.

Les musiciens n’en reviennent tout simplement pas.

  • Mais ce n’est même pas de la musique que vous jouez ! On aurait dit des sons de mouches ou d’un petit veau qui beuglait !
  • Bien justement dit le fermier : j’ai joué de la musique qui parle à son cœur !!!!.

Seigneur, quand j’aurai l’occasion de parler de toi, donne-moi les mots, les gestes, les attitudes qui vont parler au cœur des personnes que je rencontre!

Fais que je ne parle pas comme un savant qui te connait par cœur, mais comme un amoureux qui te connait par le cœur !

Que Dieu te bénisse !