Un jeune professionnel décide de passer un séjour au monastère. Il demande à rencontrer un moine parce qu’il veut savoir comment faire pour trouver Dieu.

Le moine l’écoute attentivement et à la fin de l’entretien, il lui dit qu’il allait prier pour que Dieu lui donne la réponse.

À la fin de la journée, le jeune qui s’apprête à se coucher se rend compte qu’il a égaré son cellulaire. Paniqué, il se met à fouiller ses vêtements, ses bagages ainsi que chaque recoin de sa chambre.

  • Ça n’a aucun bon sens. C’est toute ma vie qui est là-dedans! Mes contacts, mes documents de travail, mes photos, mes vidéos. Il faut absolument que je le retrouve!

Il va passer la nuit à se demander à quel endroit il a bien pu égarer son téléphone. En vain.

Le lendemain, après la prière du matin, il va rencontrer le moine et lui raconte sa mésaventure.

  • Hier soir vous avez prié pour que Dieu me montre comment faire pour le trouver. La seule chose qu’il a faite c’est de me faire passer une nuit blanche à chercher mon cellulaire.

Le moine se met à sourire.

  • Alléluia! Dieu t’a répondu!
  • Ah oui? Comment ça?
  • Qu’est-ce que tu désirais le plus la nuit passée?
  • Je voulais trouver mon cellulaire!
  • C’est la même chose pour Dieu. La journée où tu mettras autant de volonté à le chercher que tu l’as fait pour ton cellulaire, tu vas le trouver!

Et sur ces belles paroles, le moine lui remet son téléphone qu’il lui avait habilement subtilisé lors de leur entretien…

La morale de l’histoire : certains moines sont parfois blagueurs, et Dieu se laisse toujours trouver si tu le cherches de tout ton cœur.

Que Dieu te bénisse.